Sur le tracé du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Charlieu, classé « Plus Beaux Détours de France » et « Village de caractère en Loire », invite à la découverte d’un patrimoine d’exception. L’abbaye bénédictine en témoigne, chef d’œuvre de l’art roman et site clunisien remarquable, sans oublier l’église Saint-Philibert et ses stalles de la fin du XIVe – début du XVe siècle. Ce village de caractère, situé au Nord du département de la Loire, offre également des bâtisses à colombages et de nombreuses ruelles moyenâgeuses. L’odeur des plantes de l’apothicairerie du musée hospitalier surprendra les visiteurs tout comme le savoir-faire des tisserands au musée de la Soierie. 

Maison à colombages à Charlieu
Maison à colombages à Charlieu © Madame Oreille / RT

Petite par sa taille, la ville de Charlieu dispose d’une grande histoire. Un joyau. Une ville séduisante a seulement 30 minutes de Roanne, où les touristes aiment flâner. Charlieu a conservé des maisons anciennes datant du XIIIe au XVIIIe siècle. Les plus pittoresques sont à pans de bois et à encorbellement, style Renaissance. Son histoire débute vers 870-875.

Les incontournables de Charlieu

  • L’abbaye clunisienne,
  • L’église Saint-Philibert,
  • L’Hôtel-Dieu,
  • Les hôtels particuliers : hôtel des Armagnacs, hôtel de la Ronzière, Hôtel Dupont de Dinechin,
  • La maison de la gabelle,
  • La maison Saint-Louis,
  • Les rues médiévales : rue de la Grenette, rue du tour de l’église, rue du Merle,
  • Le pont de pierre,
  • La maison des Anglais.
Eglise Saint-Philibert à Charlieu
Eglise Saint-Philibert à Charlieu © On met les voiles / RT

Les chiffres clés

  • 150 : C’est le nombre de boutiques pour une ville de 3 800 habitants ! Charlieu perpétue sa longue tradition marchande.
  • 24 : L’église Saint-Philibert abrite en son chœur une œuvre exceptionnelle : des stalles, uniques en France et rarissimes en Europe, dont les dossiers sont constitués de 24 panneaux peints datés de la fin XIVe – début XVe siècle.
  • 18 : C’est le nombre de cloches du carillon, le plus grand et le plus ancien carillon du département de la Loire. À noter que le plus grand carillon de France se trouve en région Auvergne-Rhône-Alpes, à Chambéry avec 70 cloches.
  • 7 : Les murs de la salle des Mariages de la Mairie actuelle, ancien hôtel particulier des XVe – XVIIIe siècles, sont entièrement recouverts de 7 tapisseries d’Aubusson.
  • 30 : Voire 40 ! C’est la quantité de maisons anciennes du XIIIe au XVIIIe siècle facilement reconnaissables depuis la voie publique qui donnent son charme au centre historique.
Capucine et coline

Le jeu interactif, Baludik : L’alchimiste de Charlieu

À Charlieu, un personnage conduit petits et grands dans un parcours énigmatique. Capucine et Coline ont besoin d’aide ! Le prieur de la ville, également prieur de l’abbaye, est tombé malade. Son médecin, ne sait que faire. Aucun remède médical connu ne fonctionne. Capucine a trouvé un vieux grimoire d’alchimie qui renferme le secret d’une potion de guérison. Mais sans aide, elle ne peut parvenir à le déchiffrer… Cette nouvelle application amène petits et grands à découvrir ou redécouvrir le centre-ville de Charlieu, ses maisons à pans de bois, son commerce florissant et ses anciens métiers. Muni d’un smartphone, il faut résoudre différentes énigmes à l’aide d’indices : boussole, photo, devinettes, distance à parcourir. Le parcours se déroule sur 2 kilomètres.

Visite guidée dans les ruelles de Charlieu

Laissez-vous guider !

L’office de tourisme de Charlieu propose différentes formules de visites guidées.

  • Visite estivale : parcours guidé pour une lecture de la ville, intégrant les incontournables de la cité : l’église Saint-Philibert, l’Hôtel de ville et quelques demeures emblématiques à pans de bois ou en pierre blonde de Charlieu. Les mercredis et vendredis de juillet et août (sauf 14 juillet). Durée 1h45.
  • La nocturne : lumineuse le jour, la ville s’éclaire la nuit ! Visite guidée nocturne du centre historique de Charlieu pour une découverte pas à pas des façades des maisons anciennes en profitant du calme de la nuit et de la relative fraicheur estivale. Durée 1h30.

Les visites guidées du village de Charlieu

On respire comme un parfum d’histoire dans cette ville. Parcourir ses rues aux noms évocateurs, visiter ses monuments et ses musées, c’est mettre tous ses sens en éveil.
Contempler les sculptures des portails de l’abbaye, chef-d’œuvre de l’art roman. Admirez la tour Philippe-Auguste, symbole des anciennes fortifications qui se dresse encore fièrement après plus de huit siècles.
Ressentez la chaleur qui se dégage à travers les teintes délicieusement dorées de la pierre de Charlieu, particulièrement quand elle est caressée par un rayon de soleil.
Écoutez, sur le chemin de Saint-Jacques, le plus grand carillon de la Loire qui tinte quotidiennement. Écoutez encore le son des anciens métiers à tisser lors des démonstrations au musée de la Soierie et touchez ses étoffes. Toujours dans l’ancien Hôtel-Dieu, sentez les odeurs reconstituées du musée hospitalier.

Enfin goûtez la gastronomie locale réputée : andouille, AOP bœuf de Charolles et fromage de chèvre Charolais, chocolat, praline dans les commerces de bouche et restaurants…

Vous vous laisserez ainsi gagner peu à peu par la douceur de vivre, le charme inoubliable de la cité et ce qui en constitue l’âme.

Lydie, guide conférencière

LE SAVIEZ-VOUS ?

  • Les exceptionnelles étoffes de soie font la réputation de Charlieu. Certaines ont été fabriquées spécialement pour habiller des célébrités telles Lady Diana, Catherine Deneuve ou pour meubler les appartements de la reine Elizabeth II à Buckingham ou les fauteuils de la Maison Blanche !
  • Au XIIIe siècle, le roi Saint-Louis, partant pour la croisade, logea dans sa bonne ville de Charlieu et combla de bienfaits l’Hôtel-Dieu. Retrouvez les traces de son passage en plusieurs lieux emblématiques de la ville.
Musée hospitalier de Charlieu

Les musées de la soierie et hospitalier

L’Hôtel-Dieu, un édifice du XVIIIe siècle, abrite les musées. Au musée hospitalier, des reconstitutions de salles datant de la fin du XIXe siècle. aux années 1950 sont accessibles : la grande salle des malades avec ses alignements de lits, les salles de soins et d’opérations, la lingerie. Au musée de la Soierie, vous découvrirez l’évolution du matériel textile, du XIXe siècle. à nos jours, avec des démonstrations des métiers à tisser. Des robes de soie anciennes, ainsi que des échantillons de créations conçues pour la Haute Couture sont exposés.

Qu’un Charlieu, qu’un soleil !

La devise de Charlieu
Maison à colombages à Charlieu

Charlieu, lieu idéal pour un voyage dans le temps

C’est en 872 que l’évêque de Valence Robert fonde au sud de la Bourgogne une abbaye. Ses moines la nomment «Cher lieu». L’abbaye, devenue prieuré après son rattachement à Cluny en 932, est réputée pour ses tympans sculptés. En effet, celui de l’église est un des plus anciens de l’art roman en France, celui du porche un de ses chefs-d’oeuvre de maturité. Son décor inspiré du livre de l’Apocalypse est magnifié par la pierre calcaire jaune du pays. Dès le Xe siècle, le monastère cristallise autour de lui une population importante et sa position stratégique amena les rois de France à prendre la cité sous leur protection, tel Philippe Auguste qui, en 1180, la fit fortifier et dont la tour fait encore la fierté des Charliendins. Ville prospère, elle est peuplée de marchands et d’artisans tisserands. Le prieuré est supprimé en 1787. Mais le site monastique conserve de ses 855 années d’histoire clunisienne un patrimoine médiéval exceptionnel. Le cœur de ville concentre tous les éléments (tours de défense, hôtels particuliers en pierre de taille, demeures aux façades à pans de bois) pour transporter le visiteur du Moyen Âge à nos jours.

Les dates clés

  • 872 : Fondation de l’abbaye bénédictine sur le site Carus Locus signifiant « Cher lieu »,
  • 932 : L’abbaye est rattachée à Cluny,
  • 994 : Première mention du bourg de Charlieu,
  • 1180 : Philippe Auguste fait fortifier Charlieu,
  • 1823 : Implantation de l’industrie du tissage de la soie,
  • 1980 : Fermeture de l’Hôtel-Dieu, réhabilité pour accueillir le musée de la Soierie en 1992 et le musée Hospitalier en 1995.

Les temps forts

  • Les Férus – juillet

La MJC et la commune de Charlieu proposent en biennale quatre jours de fête débordant d’énergie dans les rues de la ville début juillet. Des compagnies professionnelles présentent, tout au long du week-end, des spectacles de théâtre, musique, cirque. Humour et convivialité assurés pour toute la famille ! En savoir +

  • Les marchés nocturnes – juillet & août

Trois derniers vendredis de juillet et trois premiers vendredis d’août. L’artisanat local sous les projecteurs ! Favori de l’été, ce marché nocturne, composé d’une quarantaine de stands, est l’occasion de faire découvrir et apprécier la richesse de créations locales déclinées sous toutes les formes : bijoux, textiles, gourmandises, objets de décoration, produits de beauté, poteries, peintures, livres … Les travaux exposés, les ateliers, les démonstrations, l’ambiance musicale assurent une soirée haute en couleurs.

  • Les nocturnes de l’abbaye – de juillet à septembre

Chaque année, les Amis des Arts de Charlieu remontent le temps et présentent un épisode marquant de la vie d’autrefois. L’événement se prépare plusieurs mois à l’avance pour parvenir à un résultat époustouflant. Dans le cadre exceptionnel de l’abbaye, à la nuit tombée, le spectacle déambulatoire allie sons, lumières et comédiens en costumes.

  • Grandes fêtes de la Soierie – septembre

Au cœur de la cité, les grandes fêtes de la soierie constituent un événement festif à ne pas manquer, autour du deuxième dimanche de septembre. Cette manifestation, à la fois religieuse et populaire, entre traditions et renouveau, comporte un programme riche et diversifié : cérémonies de la Corporation des Tisserands, enchères pour les Royautés, grand prix cycliste de la soierie, parade, fête foraine… Une fête ancienne qui perdure, part intégrante du patrimoine culturel immatériel de la commune.

  • Foire à l’andouille – novembre

Spécialité charliendine, l’origine de l’Andouille de Charlieu remonte à la nuit des temps. Elle se compose d’ingrédients simples et goûteux : de la viande de porc, du cœur, du vin rouge et un subtil mélange d’épices et se déguste une fois cuite, chaude ou froide. On doit sa fabrication exclusive aux bouchers et charcutiers de Charlieu. La Confrérie créée en 1998 avec pour objectif de faire connaître et apprécier cette spécialité, en particulier lors de la foire à l’andouille de novembre.

INFORMATIONS PRATIQUES

Fermé

Office de Tourisme du Pays de Charlieu – Belmont
Place St Philibert
42190 Charlieu

04 77 60 12 42

Calculer mon itinéraire

L'avis de Marion

L’avis de Marion

Ses rues commerçantes, ses maisons à colombages et son charme… la ville de Charlieu m’a séduite dès ma première visite. Vous pouvez facilement passer une journée à Charlieu à flâner dans les ruelles, à visiter l’abbaye, à déguster les spécialités locales : l’Andouille de Charlieu et la Praluline ®. Sans oublier un passage aux deux musées, mon préféré : le musée hospitalier où de nombreuses anecdotes vous sont contées.

Vous aimerez aussi

Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris

Restaurant

Côté saveurs

Charlieu

Ajouter à une liste de favoris

Restaurant

Le Grand Café

Charlieu

Ajouter à une liste de favoris