Au nord de la Loire, niché en plein cœur d’Ambierle, village de caractère érigé sur un promontoire, le prieuré saura éveiller votre curiosité. Édifié principalement aux XIVe et XVe siècles, il est visible de loin grâce à sa magnifique toiture de tuiles vernissées. Installé sur les contreforts des monts de la Madeleine, il s’intègre parfaitement dans un paysage bucolique et est un véritable joyau pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Visiter le prieuré d’Ambierle

Le site est accessible toute l’année gratuitement. Chaque été, la maison de Pays d’Ambierle organise des visites commentées, à destination des particuliers, dans le cadre des estivales.

La maison de Pays propose également des visites privilégiées pour les groupes, sur simple demande.

Des visites à thème et ateliers calligraphie-enluminure sont également proposés pour le jeune public, les scolaires (du CM au Lycée) par le biais de l’approche de l’histoire du site à travers l’art et l’architecture.

Un retable haut en couleur

La pièce la plus remarquable est le retable de la Passion présenté dans l’abside. Ce polyptyque, qui se déploie sur 5 mètres 60 comprend une partie centrale sculptée retraçant la Passion du Christ et des volets. D’ailleurs le donateur, Michel de Chaugy, sa famille et leurs saints patrons respectifs se trouvent en peinture, sur ces volets. Les 6 sculptures représentent la crucifixion, le baiser de Judas, la flagellation, le couronnement d’épines, la déposition de croix, la mise au tombeau et la résurrection.

L’œuvre porte une estampille bruxelloise. Divers indices historiques désignent donc la province de Brabant comme lieu de réalisation, autour de 1466, et probablement l’atelier de Rogier Van der Weyden (célèbre peintre flamand) ou de son successeur.

Récemment restauré, il ne cessera de vous émerveiller. Alors n’attendez plus et faites-vous votre propre avis en venant le découvrir.

Le retable du Prieuré d'Ambierle
Le retable du Prieuré d’Ambierle © Roannais Tourisme

Le prieuré d’Ambierle sur la Via Sancti Martini

Labellisé Itinéraire Culturel d’Europe, tout comme le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, le chemin de Saint-Martin permet de traverser l’Europe d’Est en Ouest sur 2500 kilomètres. Il a été inauguré en 2016, à l’occasion du 1700ème anniversaire de Saint-Martin.
Dans son ensemble, la Via Sancti Martini rattache Szombathély, la ville de naissance de Martin en Hongrie, à Tours, ville française où se trouve son tombeau. Pour rejoindre la France, il passe ainsi en Slovénie et en Italie.

Ambierle et son prieuré sont un point d’étape incontournable sur la Via Sancti Martini.

Clocher du prieuré d'Ambierle

L’architecture des bâtiments

De l’église romane ne subsistent que des vestiges. La reconstruction gothique (seconde moitié du XVe siècle) capte l’attention de loin par son élévation et sa miroitante toiture de tuiles vernissées qui n’est pas sans rappeler la toiture de l’abbaye cistercienne de La Bénisson-Dieu ou encore les Hospices de Beaune en Bourgogne.

La façade principale fut construite entre 1753 et 1757 afin de permettre l’installation des moines de l’ordre de Cluny. Imaginez les ambiances contrastées… La cuisine en effervescence puis le calme du réfectoire au moment des repas.

L’escalier en vis situé au centre de la bâtisse desservait de nombreuses pièces aux multiples usages en fonction des époques.

Avec ses vitraux et ses stalles du XVe siècle, l’église gothique Saint-Martin domine, quant à elle, l’ensemble prioral. Son retable bruxellois de 1466 est un émerveillement pour tous, petits et grands. Il reprend des scènes de la Passion et les portraits des donateurs.

L’intérieur offre une magnifique perspective architecturale due à l’unité de style et à la pierre blonde des environs de Charlieu. Le Prieur Antoine de Balzac d’Entragues l’a paré de splendides verrières à la fin du XVe siècle, présentant une quarantaine de prélats (hauts dignitaires ecclésiastiques) et de saints personnages.

A noter que la fontaine visible dans la cour claustrale est une œuvre du céramiste local Pascal Verchère dont le four « Anagama » (cuisson au four à bois) est visible en montant sur le site de la Madone.

L’histoire du prieuré d’Ambierle

Initialement le prieuré était une abbaye dédiée à Martin de Tours et fondée par les bénédictins pendant le Haut Moyen-âge. Vraisemblablement, c’est entre le VIIe et le IXe siècle que dateraient les premières fondations.

Au Xe siècle, après avoir été rattachée à l’ordre de Cluny, l’abbaye devient un prieuré.

Détruit pendant la guerre de Cent ans, puis reconstruit entre 1450 et 1480.

Au XVIIIe siècle, victime de la foudre, le clocher prioral s’effondre et un campanile le remplace. À l’époque ses cloches sont fondues et transformées en flans de monnaie.

Reconstruit partiellement en 1753, le prieuré offre une grande façade et quelques restes des fortifications qui l’entouraient jusqu’à l’ouverture de la route en 1883.

En1840, Prosper Mérimée établit la première liste des Monuments Historiques et inscrit l’église. Les façades et la toiture ont quant à elle été inscrites en 2010.

Les bâtiments accueillent désormais la Maison de Pays, la mairie et des logements privés.

Intérieur de l'église prieurale d'Ambierle

L’église prieurale Saint-Martin

Le Prieur Antoine de Balzac d’Entragues (XVe siècle), sensible aux arts décoratifs, a voulu que son église resplendisse et a largement usé de sa cagnotte personnelle à cet effet.  L’ensemble harmonieux qui s’impose à vous en entrant vous saisira par sa beauté.

Cette église gothique flamboyant jouit de vitraux du XVe et d’un chœur monastique composé de 36 stalles. Son retable de la Passion comprend des scènes sculptées en bois polychrome et des peintures attribuées à l’école flamande du peintre Rogier Van Der Weyden.

Nous remarquons certains éléments ornementaux originaux comme la présence dans les stalles d’une famille d’hommes sauvages, un thème décoratif en vogue aux XVe et XVIe siècles. On retrouve d’ailleurs ce thème dans les fresques de la salle dite des Preux (salle malheureusement fermée au public).

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le premier évêque du Texas est enterré dans l’église. Monseigneur Jean-Marie Odin, né et mort à Ambierle (1800-1870) était missionnaire dans le Sud des Etats-Unis au XIXe siècle. Il a fondé le premier diocèse du Texas en 1847 et comprenait la totalité de cet état. Monseigneur Jean-Marie est devenu archevêque de la Nouvelle-Orléans en 1861.  Il a été témoin de la conquête de l’Ouest et de la guerre de Sécession.

Mystères et légende du prieuré d’Ambierle

La légende raconte que Saint Martin demanda aux fées de construire une église à Ambierle, ce qu’elles firent avec les pierres jaunes de la région. Mais le diable fit mettre le feu à la construction. En représailles, Saint Martin les fit figer dans la pierre par ses démons. On peut les voir encore aujourd’hui, statufiés tout autour de l’église en haut de chaque arc-boutant.

Vous aurez une sensation de paix, de calme et de sérénité en pénétrant dans ce lieu chargé d’histoire.

Claudie, responsable de la Maison de Pays

Les plus beaux points de vue

Trois manières d’admirer ce site incontournable du Roannais sous toutes ses faces :

  • D’abord, en arrivant dans le village, en longeant les vignes du Domaine du Palais, vous aurez une magnifique vue d’ensemble : en premier plan, le vignoble et en second plan, le prieuré et sa toiture colorée.  Que ce soit sous un beau soleil ou au contraire de nuit, cette vue est tout simplement sublime.
  • Ensuite, bien installé dans la cour claustrale, face à vous, en gros plan, la toiture aux tuiles vernissées.
  • Pour terminer, prenez de la hauteur et monter jusqu’au site de la Madone. Une vue dégagée s’offre à vous avec en contrebas le prieuré et au loin la plaine roannaise.
Vue sur le prieuré et le village d'Ambierle
Vue sur le prieuré et le village d’Ambierle © Evelyne Deveaux

Ambierle, c’est aussi…

  • On ne peut parler du Prieuré d’Ambierle sans évoquer le restaurant gastronomique du même nom. Avec une étoile au Guide Michelin, le chef Thierry Fernandes met tout son talent au service d’une cuisine maison raffinée et créative. Retrouvez ce restaurant et tous les restaurants du Roannais ici.
  • Pour compléter votre visite, arrêtez-vous au musée Alice Taverne, fantastique musée témoignant de la vie de nos campagnes. Entrez dans l’épicerie du village, parcourez la maison paysanne, la salle de classe et partagez le quotidien de nos ancêtres. Visite ludique à faire en famille.
  • Vous souhaitez ramener un souvenir ou une gourmandise locale ? Direction la Maison de Pays pour découvrir des produits régionaux : les vins de la Côte Roannaise, les sablés d’Ambierle, les confitures de Chérier… mais aussi de belles pièces réalisées par des artisans locaux.
  • Village du Livre : le cachet ancien du village, les marchés d’étés, conduisent naturellement Ambierle à accueillir bouquinistes, libraires, imprimeurs, relieurs, et autres métiers du livre… Des Marchés du Livre sont organisés certains dimanches tout au long de l’année. De plus, chaque année, en septembre, le festival de bandes dessinées d’Ambierle est l’événement important du village avec sur 2 jours de salon une trentaine d’auteurs, les stands des éditeurs et libraires, des animations.
  • Et si vous visitez le prieuré, prévoyez un arrêt chez l’un des vignerons de la Côte Roannaise. Ces passionnés vous feront apprécier le fruit de leur travail et découvrir ce vignoble AOC Côte Roannaise. Une belle surprise…

INFORMATIONS PRATIQUES

Ouvert

Eglise Prieurale Saint – Martin
Rue de l’église
42820 Ambierle

04 77 65 60 99

04 77 65 62 33 – 06 88 98 55 03

Site internet

Calculer mon itinéraire

L’avis de Frédérique

Avec sa toiture colorée, le prieuré d’Ambierle est l’un des phares du Roannais. Il vous attire vers lui et vous invite à la découverte de son histoire et de son architecture. Je vous conseille de passer par la maison de pays pour accéder à la cour claustrale. Entièrement réhabilitée, elle offre une vue splendide sur la toiture du prieuré.

Vous aimerez aussi

Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris

Musée

Musée Alice Taverne

Ambierle

Ajouter à une liste de favoris