En plein cœur du pays d’Urfé, sur la commune de Champoly, le château des Cornes d’Urfé est une bâtisse médiévale qui vous offrira un magnifique panorama sur les montagnes alentours. Construit entre le XIIe et le XVIe siècle, il est né du désir d’observer la région depuis un belvédère exceptionnel.

Vue à travers une fenêtre du château des Cornes d'Urfé
Vue à travers une fenêtre du château des Cornes d’Urfé © Clovis Huet / RT

Edifié il y a plus de 900 ans, le château des Cornes d’Urfé a subi les assauts du temps mais n’en reste pas moins un monument magistral inscrit dans un site naturel d’exception.

Il est situé à 930 mètres d’altitude, entre le Forez, l’Auvergne et le Bourbonnais. Cette forteresse a été érigée au cœur de la Loire, entre les XIIe et XVe siècles, sur une des bordures occidentales du comté du Forez.

Le site offre un panorama exceptionnel du haut de la tour où dix panneaux de lave émaillée permettent de se repérer facilement. C’est un des rares lieux en France où, par temps clair, le matin, on peut observer le Puy-de-Dôme et le massif du Mont Blanc simultanément.

Symbole et fierté d’un territoire, chaque été, des bénévoles passionnés venus des quatre coins du monde restaurent le château. Ses ruines romantiques respirent des siècles d’histoire. Elles abritent encore de nombreux mystères et sont le théâtre de nouvelles aventures qui leur donnent un second souffle. 

Visiter le château des Cornes d’Urfé

Le site est accessible gratuitement toute l’année et pour aller plus loin, sachez que des QR Codes se trouvent un peu partout sur le site. Ils vous permettront de faire une visite auto-guidée et de découvrir, de manière ludique, le patrimoine et l’histoire de ce château. L’occasion de passer un bon moment en famille.

Et si vous préférez laisser de côté la technologie et vous ressourcer dans ce site naturel, vous trouverez également sur place des panneaux explicatifs et des flyers pour découvrir les particularités du site, l’arboretum…

Des visites guidées pour les groupes et les individuels sont également possibles selon la disponibilité des animateurs et selon les saisons.

Le château des Cornes d’Urfé est l’un des sites « Mystères des Monts de la Madeleine ». Pour vous procurer le grimoire et identifier tous les sites « mystères », rendez-vous dans notre boutique en ligne ou dans l’un de nos offices de tourisme.

Vue panoramique depuis la tour du château des Cornes d'Urfé

Les plus beaux points de vue

  • Le haut du donjon offre un panorama exceptionnel à 360° sur la région, de quoi faire des photos impressionnantes. Effet Waouh garanti !
  • Faire un selfie à l’aide du cadre photo géant avec la vue du château en arrière-plan.
  • Pour les passionnés de photo, on vous conseille de venir découvrir le site par une belle nuit étoilée. Vous en prendrez plein les yeux…

Le château sur les chemins de randonnée

Avis aux marcheurs, le château des Cornes d’Urfé est aussi un lieu d’étape remarquable pour votre prochaine randonnée. Le guide de randonnées du Pays d’Urfé propose trois parcours (disponible dans nos offices de tourisme et en ligne) :

Et pour les vététistes, le site est en plein cœur du massif forestier des Bois Noirs, plus grand espace VTT FFC de France. Alors, n’hésitez plus et enfourchez vos VTT !

Les chiffres clés

  • 18 mètres, c’est la hauteur de la tour et 2,4 mètres, c’est l’épaisseur de ses murs
  • Depuis 40 ans, plus de 900 bénévoles nationaux et internationaux se sont succédés pour restaurer le château.

Une aura particulière de mystères et d’histoires entoure le site. Partiellement en ruine, le château laisse place à l’imagination et au romantisme, aussi beau et hypnotisant sous le soleil qu’enveloppé de brouillard. Le château d’Urfé ne lasse pas ses admirateurs et se révèle à chaque fois différent. L’atmosphère est indescriptible et mérite le détour !

Pauline Grandjean, présidente de l’association pour la Renaissance d’Urfé

Une association qui œuvre pour la Renaissance d’Urfé

L’association pour la Renaissance d’Urfé a pour objectifs la sauvegarde des vestiges du château, l’entretien et l’aménagement des abords de l’édifice, la préservation et la mise en valeur culturelle du site.

Elle fait partie de la fédération R.E.M.P.A.R.T (réhabilitation et entretien des monuments du patrimoine artistique). Tous les étés, de mi-juillet à mi-août, l’association organise des chantiers de bénévoles pour restaurer ce haut-lieu de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Vous êtes étudiant, artisan ou tout simplement volontaire ? Faites-vous connaître auprès de l’association : inscription@gmail.com.

Vue aérienne du château des cornes d'Urfé

L’histoire du château des Cornes d’Urfé

Edifié au XIIe siècle, le donjon avait pour fonction la protection, l’intimidation et l’affirmation du pouvoir du Seigneur de Beaujeu. En effet, ce dernier tenait à surveiller de près son ennemi, le Comte du Forez. La garde de cet édifice fût alors confiée à la famille Raybe d’Urfé.

Au XVe siècle, pour des fins militaires et politiques le château s’agrandi. Un siècle plus tard, c’est un autre visage qui se dessine puisqu’il se transforme en une demeure de plaisance.

En 1781, il est vendu à Monsieur Durand Antoine de Meaux, ancêtre des actuels propriétaires. Le propriétaire est guillotiné pendant la Terreur ; peu après commence pour la forteresse pillée une ruine inexorable. Débutent alors les dégradations. Utilisé comme carrière, il tombe peu à peu en ruine, démantelé pierre après pierre.

En 1946, un décret de protection du lieu l’inscrit comme « site pittoresque » et c’est en 1979 que l’Association pour la Renaissance d’Urfé est créée. Dès lors, les chantiers de restauration commencent.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Originaire de Champoly, la famille Raybe d’Urfé compte d’illustres personnalités. Tout d’abord Claude d’Urfé (1501-1558), intime du roi François Ier, il l’a accompagné pendant les guerres d’Italie. En 1535, il devient gouverneur du Forez et en profite pour transformer la Bâtie d’Urfé en l’actuel château Renaissance.
Peut-être connaissez-vous d’avantage son petit-fils, Honoré d’Urfé (1567-1625) ? Il est célèbre pour avoir écrit l’Astrée, cette œuvre de plus de 5000 pages qui raconte l’histoire d’amour tumultueuse entre le berger Céladon et la bergère Astrée.
Son frère, Anne, est quant à lui resté dans la postérité locale et est mort à Saint-Just-en-Chevalet en 1621. Son cœur repose dans la chapelle de la commune.
Ces hommes ont marqué à jamais l’histoire du Pays d’Urfé.

INFORMATIONS PRATIQUES

Château d’Urfé
Le château
42430 Champoly

06 46 86 28 33

Site internet

Calculer mon itinéraire

L'avis de Frédérique

L’avis de Frédérique

Ce château est véritablement LE lieu où j’aime me ressourcer. Il offre une vue sublime que je ne me lasserai jamais d’admirer. Loin de la foule, c’est ici que je viens pique-niquer en famille. J’aime voir ma fille se prendre pour la princesse des lieux. Dans ces vestiges, son imaginaire est débordant !

Vous aimerez aussi

Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris

Loisirs sportifs

Les Cornes d’Urfé

Champoly

Ajouter à une liste de favoris