L’abbaye de La Bénisson-Dieu est un bijou situé dans la vallée verdoyante de la Teyssonne, à quelques kilomètres de la Loire. Fondée par Saint-Bernard de Clairvaux, l’abbaye royale de la « Bénédiction de Dieu » est rapidement devenue un grand centre spirituel aux confins du Forez et en pleine terre clunisienne. Du roman au gothique en passant par le baroque, et au milieu d’un village plein de charme, c’est 900 ans d’une histoire haute en couleurs que La Bénisson-Dieu raconte !

Façade Nord de La Bénisson Dieu © Clovis Huet/RT

Un site spectaculaire

A 17 kilomètres au Nord de Roanne, cet édifice unique conjugue la pureté de ses lignes cisterciennes à la majesté de son clocher et à la grâce de ses tuiles vernissées. Vous admirerez l’élégance de son architecture, la beauté de sa pierre ocre, de ses rosaces, de ses statues et de ses fresques. Une belle pépite en Auvergne-Rhône-Alpes.

De sa longue histoire de foi et d’espérance, La Bénisson-Dieu garde une atmosphère de calme et de recueillement à seulement 1h15 de Lyon.

De nos jours seule l’église subsiste, amputée du chœur et du transept. Il n’en reste pas moins un monument éblouissant. Laissez votre imagination reconstituer la grandeur de l’abbaye dans sa globalité, des vestiges de l’ancien chœur jusqu’au cloître disparu. Il sera d’ailleurs bientôt retracé d’arbustes. À l’intérieur, des gravures, des plans et une maquette vous aideront à imaginer le quotidien des religieux

Visiter l’abbaye cistercienne de La Bénisson-Dieu

Le site est accessible gratuitement toute l’année en visite libre. Seule la visite du clocher est payante. En effet, du haut de ses 51 mètres, il vous révélera les trésors cachés de l’abbaye grâce à une exposition permanente. Dans les 4 premiers étages, vous découvrirez un musée qui présente des objets précieux (maître-autel, reliquaires, statues, chasubles…). Vous aurez également accès au belvédère qui offre une vue spectaculaire sur les toits et les collines environnantes.

Pour les groupes, des visites peuvent être organisées à la demande. La visite commentée est d’ailleurs intégrée dans les propositions groupes d’excursions à la journée.

Très prochainement, un parcours ludique adapté aux enfants sera proposé pour visiter le site.

A noter, l’office de tourisme de Charlieu ouvre un point d’information touristique d’avril à fin octobre.

Abbaye de la Bénisson-Dieu

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Le Roannais compte 4 étapes du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, itinéraire Cluny – Le Puy-en-Velay. Lors de la deuxième étape qui débute à Briennon pour terminer au charmant village de caractère de Saint-Haon-le-Châtel, les randonneurs pourront faire une pause et s’émerveiller devant l’église de La Bénisson-Dieu.

Chapelle de Nérestang à l'abbaye de La Bénisson Dieu

La chapelle de Nérestang

Au XVIIe siècle, Françoise de Nérestang, première abbesse de l’abbaye, consacre une partie de la fortune de sa famille à la restauration des bâtiments. Dans l’église, elle fait construire de 1630 à 1639 une chapelle baroque dédiée à la Vierge. D’inspiration italienne, cette chapelle édifiée pour accueillir les tombes de sa famille, contraste avec la sobriété de la nef.

Cette chapelle abrite de nombreuses et belles peintures qui subissent malheureusement les affres du temps mais qui devraient être prochainement restaurées. Sous de gracieux anges musiciens, vous découvrirez d’abord quatre fresques rappelant l’enfance du Christ. Une statue de la Vierge à l’enfant, en marbre de blanc de Carrare, surplombe l’exubérant et majestueux autel de la chapelle. Deux trompe-l’œil complètent ce décor impressionnant : une religieuse lisant son livre de psaumes et, au-dessus, l’Assomption de la Vierge Marie.

Les plus beaux points de vue de l’abbaye de La Bénisson-Dieu

L’église est belle sous tous les angles, de près ou de loin, mais si vous voulez notre avis, on vous conseille :

  • La « number one » ! Impossible de la rater ! Cette vue magnifique qui surplombe l’abbaye de La Bénisson-Dieu quand vous venez de Briennon et que vous entrez dans le village, parking de l’école. L’église entourée de son théâtre de verdure… Wahou !
  • Pour les plus aguerris, gravissez les 203 marches du clocher pour découvrir cette vue au plus près du toit et des tuiles vernissées. De là-haut, une vue à couper le souffle sur la majestuosité de ce bâtiment.
  • Et pour les marcheurs (et ceux qui se seront lancés à l’aventure avec Randoland), après avoir longé la Teyssonne, vous admirerez l’autre face de l’abbaye où les motifs des tuiles ne sont pas les mêmes.

L’abbatiale touche l’âme quand le soleil illumine les pierres finement taillées par les moines bâtisseurs. Avec un peu de chance, peut-être y entendrez-vous même chanter grégorien. Cette liturgie millénaire que les moines chantaient jadis et que des amoureux font revivre aujourd’hui…

Gaultier Bès, président des Amis de l’Abbaye

LE SAVIEZ-VOUS ?

Il n’y a pas eu que les moines à La Bénisson-Dieu. Il y a aussi l’anthracotherium qui a d’ailleurs rendu le village célèbre ! En 1910, on y a en effet retrouvé des ossements de cette bête préhistorique. A mi-chemin entre l’hippopotame et le sanglier, vous en découvrirez une statue imposante dans la commune.

L’histoire de l’abbaye cistercienne de La Bénisson-Dieu

En 1138, Albéric, disciple de Saint Bernard de Clairvaux, accompagné par 12 moines, fonde l’abbaye cistercienne de Notre Dame de la Bénédiction de Dieu. L’église abbatiale primitive date de la fin du XIIe et marque la transition entre les arts roman et gothique.

A la fin du XVe siècle, l’Abbé Pierre de la Fin fait ajouter le clocher et la toiture en tuiles polychromes vernissées. D’une hauteur de 51 mètres, des pinacles taillés dans la pierre jaune orne le clocher. La toiture, quant à elle, rappelle celle du Prieuré d’Ambierle ou plus lointain, des Hospices de Beaune en Bourgogne.

Au début du XVIIe siècle, les moines laissent la place à des religieuses menées par Françoise de Nérestang, fille d’un maréchal d’Henri IV. Ces religieuses bernardines vont relever l’abbaye de sa ruine.

L’abbaye ferme sous la Révolution et en 1791, les dernières religieuses sont chassées. Ses bâtiments servent alors de carrière de pierres.

En 1998, débute un projet de restauration du clocher. En effet des dégradations importantes apparaissent au niveau des pierres de la balustrade entourant la flèche. Projet ambitieux pour une petite commune.

De 2005 à 2007, d’importants travaux ont donc été réalisés dans le clocher pour permettre une restauration des marches, de la balustrade mais aussi de la toiture du clocher. Il aura fallu plus de 20 000 tuiles vernissées pour recouvrir le clocher.

Enfants en train de jouer à Randoland à La Benisson Dieu

Une abbaye, un village

Le village s’est construit autour de cette abbaye. Lancée par les moines, l’activité de tuilerie et de briqueterie a perduré jusqu’au milieu du XXe siècle et a laissé plusieurs traces sur la commune. Saurez-vous les découvrir ? Pour vous aider et amuser vos enfants, vous pouvez vous appuyer sur le jeu de piste Randoland. Véritable parcours ludique à faire en famille, ce jeu vous permet d’observer et de vous balader dans le village. Avec des parcours adaptés à tous les âges, chaque enfant aura une fiche adaptée à son niveau d’apprentissage.

Et pour les amoureux de la flore, sachez qu’un arboretum composé de 20 espèces d’arbres est implanté de l’autre côté de la Teyssonne. Un pont de bois relie l’arboretum à l’église.

Avis aux camping-caristes, un parking a été réalisé à proximité de l’abbaye de La Bénisson-Dieu pour pouvoir stationner votre camping-car en toute sécurité.

Les temps forts

L’association Les Amis de l’Abbaye ainsi que l’association Festibaye ont à cœur de faire vivre ce monument historique. Chaque année, des événements sont organisés :

  • Festibaye, concerts champêtres – juin
  • Fête médiévale : animations médiévales pour les grands et les petits (costumes, jeux, danse, musique, escrime, marché d’artisans, concert de grégorien…) – août, après le week-end qui suit la St-Bernard

Prolongez le plaisir…

La forêt de Lespinasse est le plus grand ensemble forestier du département de la Loire. Peuplée de chênes rouvres, d’écureuils, de chevreuils, elle offre la possibilité de se balader à pied, en VTT. L’un des sentiers est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Pour les marcheurs, un topoguide « Le Pays de Charlieu-Belmont à pied » est en vente dans notre boutique en ligne et dans nos offices de tourisme.

INFORMATIONS PRATIQUES

Abbaye cistercienne
Parvis Albéric
42720 La Bénisson-Dieu

04 77 60 12 42

Calculer mon itinéraire

L'avis de Frédérique

L’avis de Frédérique

Alors désolée mais je vais manquer d’objectivité… c’est le plus beau coin de France ! J’habite La Bénisson-Dieu, je suis une bayerote ! Alors pour moi c’est… la pause goûter… assise avec les enfants sur le théâtre de verdure à contempler l’abbaye mais c’est aussi la balade du dimanche avec les amis ou la famille et se sentir comme des privilégiés en partageant avec eux un peu de notre trésor. 

Vous aimerez aussi

Ajouter à une liste de favoris

Site et monument historiques

Couvent des Cordeliers

Saint-Nizier-sous-Charlieu

Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris
Ajouter à une liste de favoris