Gourmandes confidences avec les chefs des « Tables roannaises »

Dans leurs élégants tabliers blancs, ils sont plus d’une vingtaine de restaurateurs à poser pour la photo de famille de l’association des Tables roannaises. Créée en 2009 et prenant la suite de l’ancienne Amicale des Restaurateurs, elle a pour objectif de valoriser la gastronomie locale. Toute l’année, les chefs membres participent à des évènements, démontrant toute la qualité de leur savoir-faire et des produits du terroir roannais.

Frédéric STALPORT – Ma Chaumière – Le Coteau, président de l’association

“L’union fait la force comme on dit ! Cette association représente un réseau utile dans notre métier, au sein duquel règne une belle synergie. Cela nous permet de partager nos expériences, nos problématiques. La gastronomie roannaise est riche de ses produits, de ses chefs et de ses nombreux restaurants : les visiteurs nous le font souvent remarquer, ici on mange bien ! Pour ma part, j’aime la cuisine traditionnelle, je m’attache à travailler des produits bruts et locaux le plus possible.”

Ses produits du terroir favoris
Le bœuf charolais, une viande excellente que je propose très souvent à ma carte. J’ai aussi toujours quelque chose à base de fourme de Montbrison : en ce moment, ce sont des gaufres !

Loïc VAILLANT – Le Bel’Vue – Le Cergne, trésorier de l’association

“J’ai commencé la cuisine en étalant des bouts de pâte que me laissait ma grand-mère avec son rouleau ! Aujourd’hui, je suis installé depuis 30 ans, je suis presque un “ancien” et j’invite d’ailleurs des jeunes chefs à rejoindre l’association, qui est aussi une belle bande de copains. La gastronomie roannaise se distingue autant par la quantité que la qualité : il y a de nombreuses adresses dans le coin, qui vont du très haut de gamme aux petits bistrots. Quelle que soit l’ambiance, on y mange bien grâce à l’utilisation de bons produits locaux et la maitrise de savoir-faire. La profession de cuisinier n’est pas assez valorisée à mon sens : le titre de Maître Restaurateur et l’association contribuent à nous mettre un peu plus en lumière j’espère.” 

Ses produits du terroir favoris
J’adore la fourme de Montbrison, à travailler chaud ou froid. Etant situé à 3 km du Rhône, je travaille aussi le filet de carpe, l’omble… Ma priorité va toujours vers des producteurs locaux.

Max Reure – Le Petit Prince – Saint-Alban-les-Eaux, membre de l’association

“Avec les membres de l’association, nous aimons nous retrouver autour d’une bonne table : c’est avant tout ce qui nous rassemble. Les opérations que nous menons ensemble sont l’occasion de promouvoir la restauration au-delà de nos frontières. Il me semble que la gastronomie roannaise doit sa richesse à sa situation géographique : nous sommes à la croisée de différentes régions, ce qui permet aux chefs de s’ouvrir à une grande variété de produits pour sublimer nos plats. Au Petit Prince, j’ai commencé par faire des casse-croûtes, puis nous avons progressivement amélioré la qualité de nos plats et de nos services. Les clients restent fidèles et sont attachés à notre établissement et son histoire familiale, vieille de plus de 500 ans.”

Max Reure au Petit Prince à Saint-Alban-les-Eaux

Ses produits du terroir favoris
J’aime cuisiner la viande : nous proposons de l’agneau d’Ambierle, du Charolais bien sûr, parfois du pigeon. Pour les fromages, nous faisons confiance à la Maison Mons. Grâce à des producteurs de plus en plus nombreux, on peut faire tout un menu à base de produits roannais.

Vous aimerez aussi

Ajouter à une liste de favoris

Restaurant

Le Petit Prince

Saint-Alban-les-Eaux

Ajouter à une liste de favoris

Hôtel – Restaurant

Le Bel’Vue

Le Cergne

Ajouter à une liste de favoris

Restaurant

Ma Chaumière

Le Coteau

Gabriel

Auteur

Gabriel

Curieux et toujours à la recherche de nouvelles sensations, je multiplie les expériences. J'aime autant partir à la rencontre des grands de la gastronomie Roannaise que m'intéresser au patrimoine du territoire.